CNAPE

Handicap-Délinquance : la Cnape pointe du doigts les éternels cloisonnements français

Dans le cadre de la réflexion qu’elle a engagée sur la thématique des enfants et des adolescents à la croisée du handicap et de la délinquance, la Cnape a adressé un questionnaire à ses adhérents afin de déterminer la proportion de jeunes concernés à la fois par le champ du handicap et par celui de la délinquance parmi ceux accueillis par les associations.

De cette enquête il ressort que le nombre de ces jeunes concernés par le champ médico-social et le champ pénal, successivement ou simultanément, n’est pas connu, faute pour les directions d’administrations centrales concernées au ministère des affaires sociales et au ministère de la justice, de disposer de données actualisées.

On n’est pas tout à fait surpris de « découvrir » combien les cloisonnements entre politiques publiques et modes d’organisations sont autant obstacle à toute approche coordonnée de ces jeunes : les professionnels de la protection de l’enfance se disent démunis face aux troubles du comportement et aux troubles psychiatriques des jeunes qu’ils accueillent. Les professionnels du champ médico-social quant à eux, ne se sentent pas compétents pour gérer des passages à l’acte répétés. En outre, le manque d’articulation, la disparité des outils existants, la transmission de dossiers incomplets, les différentes temporalités, etc., sont autant de difficultés rencontrées dans la prise en charge de ces jeunes.

Il en résulte que, pour ce public, la structure médico-sociale d’accueil d’un jeune ignore si celui-ci a fait précédemment l’objet d’une mesure pénale. Inversement un jeune accueilli dans une structure arrive fréquemment sans que le gestionnaire dispose d’une quelconque information sur son état mental.

La CNAPE rappelle son engagement en faveur d’une politique publique multidimensionnelle et transversale en faveur de l’enfance et de la jeunesse qui apporterait une réponse à cette problématique qui, pour l’heure, n’est prise en charge qu’au travers de quelques expériences pilotes comme celle mise en œuvre en Loire-Atlantique.

Source : Les enfants et les adolescents à la croisée du handicap et de la délinquance, Cnape. www.cnape.fr