La CIDE : une boussole pour la protection de l’enfance ?

Dans la perspective des 30 ans de la Convention internationale des Droits de l’enfant (CIDE) une table ronde était organisée le 26 septembre par SOS Villages d’Enfants France sur le thème “Qualité de l’accompagnement en protection de l’enfance : les droits de l’enfant comme levier”. Cet événement, parrainé par Brigitte Bourguignon, a permis de rappeler la nécessité d’intégrer les principes de la Cide aux pratiques et aux politiques en direction de la jeunesse.

En parallèle, paraissaient Les Cahiers de SOS villages d’enfants  N°9 qui mettent en lumière le chemin qui reste à parcourir pour que les textes soient appliqués et les engagements des états tenus. Ils appellent à l’adoption et au développement d’une approche de la protection des enfants fondée, avec eux et pour eux, sur les droits de l’enfant (voir aussi page 30 et suivantes de ce numéro). Ce numéro bénéficie de la contribution de Geneviève Avenard, Défenseure des enfants, qui a accepté de nous faire partager, au fil des chapitres, son point de vue et son expertise.

Enfin, plusieurs grandes organisations dont SOS Villages d’enfants, La Croix-Rouge, l’Uniopss, le groupe SOS, Apprentis d’Auteuil, l’Unicef, et beaucoup d’autres, se sont rassemblées dans la Dynamique “De la convention aux actes” à l’occasion des 30 ans de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE) pour porter ensemble des messages de plaidoyer pour une meilleure effectivité des droits de l’enfant en France et à l’international en direction des décideurs publics mais aussi de sensibiliser le grand public à ces enjeux. Les Actes issus de cette Dynamique qui ont été remis aux décideurs publics le 20 novembre lors d’une belle soirée au Théâtre du Merveilleux à Paris, sont consultables sur :

https://www.delaconventionauxactes.org/la-dynamique/