SOS enfants placés : un collectif pour lancer l’alerte

À  l’initiative de Yes 4 humanity – SOS enfants placés et my casa pour le Canada, pour faire remonter via les enfants placés et les professionnels les difficultés rencontrées face au Covid-19.

Le communiqué de Lyes Louffok, Marcelle Partouche Guttierez & Fouzy Mathey :

Depuis ce mardi 17 mars, les familles sont confinées partout en France. Les enfants ne vont plus à l’école, les parents restent travailler chez eux, et ils se côtoient donc en permanence. Une solution, maillon essentiel dans la lutte contre le coronavirus, qui pose des questions inédites aux services de protection de l’enfance.

En effet, le confinement renvoie chacun à des situations familiales très inégales. Dans un certain nombre de cas, la famille est le théâtre de maltraitances. Dans d’autres, l’enfant en a été séparé et confié aux services de l’Aide sociale à l’enfance. Comment dès lors s’assurer que la lutte contre le coronavirus ne se fera pas au détriment des droits de chaque enfant ?

Qu’adviendra t-il des enfants victimes de violences intrafamiliales ? Des enfants placés vivants seuls à l’hotel? Des enfants en attente d’évaluations? Des jeunes sortant de l’ASE à la rue ?

Mais surtout, qu’adviendra t-il de la protection des nombreux professionnels mobilisés ? De la sécurité des enfants dans les établissements dans les familles d’accueil et dans la rue ?

À situation inédite, action inédite !

Nous invitons les professionnels et les enfants placés à nous alerter sur les difficultés qu’ils rencontrent par le biais de ce formulaire ou de l’adresse mail sos@enfantsplaces.org.

Les enfants et les jeunes en situation d’isolement sont notre priorité.

Nous agirons en conséquence, nous avertirons les pouvoir publics en temps réel, et nous continuerons de mobiliser la société civile autour d’un même objectif : la protection de TOUS nos enfants.

Nous réaffirmons notre soutien et notre solidarité à l’ensemble des personnels mobilisés, les soignants comme les travailleurs sociaux.

Ensemble, rien n’est impossible.