“Je voulais une chance de vivre”, ou les récits bouleversants de mineurs non accompagnés

En ces temps de replis identitaires, les mineurs non accompagnés sont de plus en plus souvent l’objet de stigmatisations voire de discours haineux. On ne les évoque souvent qu’à travers le prisme de coûts et de flux migratoires, passant sous silence l’humanité et l’individualité de ces adolescents qui arrivent sur notre territoire avec leurs histoires singulières et souvent douloureuses. À l’heure où certains responsables politiques remettent ouvertement en cause l’accueil ou la prise en charge des mineurs non accompagnés, “Je voulais une chance de vivre”, un ouvrage écrit par Noémie Paté et Jean-François Roger, sous la direction de Claude Roméo, avec les récits de mineurs isolés étrangers, rappelle qu’ils sont avant tout des enfants en situation de grande vulnérabilité qu’il faut protéger.

« Je voulais une chance de vivre », Récits de mineurs isolés étrangers, de Noémie Paté, Jean-François Roger, sous la direction de Claude Roméo. Préface de Jacques Toubon. Les éditions de l’atelier.

www.editionsatelier.com